L’ALLAITEMENT MATERNEL : UN CHOIX

Je vais vous parler de l’allaitement car bien qu’il soit tendance d’en parler, je trouve que dans notre société, une maman qui allaite est souvent vue comme une extra-terrestre et surtout lorsqu’elle allaite longtemps. On ne nous comprend pas toujours.
 
 

« Hein mais tu allaites encore ??!!  » C’est le genre de répliques auxquelles on doit faire face lorsque l’on allaite et surtout, j’insiste, dans la durée.

 

Dès l’annonce de ma grossesse, j’ai tout de suite su que j’allais allaiter mon enfant: c’était comme une évidence. 

Je comprends tout à fait celles qui ne souhaitent pas allaiter. Chacun est libre de son corps. Je pense qu’il faut le désirer, le sentir.

A travers ce billet, je souhaite partager avec vous les raisons qui m’ont poussées à allaiter et mon ressenti.

J’ai allaité mon aînée K jusqu’à ses 10 mois et sa petite sœur F jusqu’à ses 1 an.

Je vous avoue que pour F je voulais arrêter avant mais elle ne voulait pas. Vers ses 10 mois, je lui ai proposé (sans trop d’insistance) un biberon à plusieurs reprises mais elle n’en voulait pas. Et au fond, ça me plaisait bien parce que si j’avais vraiment eu envie d’arrêter, elle aurait bien fini par prendre son biberon, preuve en est aujourd’hui, elle le prend bien, n’est-ce pas?

 

Tout d’abord, je voulais lui transmettre mes anti-corps. Je voulais leur apporter une protection contre les infections, les risques d’allergies et autres immunités que procure l’allaitement. Et ça, c’était vraiment la première raison. C’est une réalité, elles n’ont jamais été malades (le temps de mon congé parental seulement lol). Ensuite, après l’entrée en crèche, quelques petits rhumes mais de quelques jours, rien de bien méchant. 

 

Je voulais aussi ce qu’il y a de mieux pour l’alimentation de mon bébé.

En effet, l’allaitement apporte tous les nutriments et minéraux nécessaires au bon développement de l’enfant. Je ne rentre pas dans les détails mais le lait maternel est riche en calcium, phosphore, acide linoléique, triglycéride etc. D’après les spécialistes, c’est le meilleur lait pour le développement de bébé celui qui s’adapte le mieux aux besoins de l’enfant.

 

 

Autre avantage indéniable pour moi, c’était que bébé avait son repas où il voulait et quand il voulait. La nuit pas besoin de préparer de biberon… 

Enfin, un point essentiel est la relation unique qui se tisse entre mon bébé et moi par le biais de l’allaitement. C’est presque indescriptible tant ce moment est fort. 

Bien sûr, à côté de ces raisons qui ont fait que j’ai opté pour l’allaitement, il y a aussi les crevasses les premiers jours,la perte d’élasticité de la peau, la fatigue et même la perte de poids… De toute manière, il y a des avantages comme des inconvénients…

 

 

Je pense que c’est un acte qu’il faut vouloir. Sans ce désir, je pense que ça peut vite tourner au cauchemar, la maman et le bébé peuvent mal le vivre. Il ne faut pas se forcer et vivre de merveilleux moments lors de la donnée du biberon plutôt qu’un cauchemar au sein.

C’est un moment d’échange consentant on va dire…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :